Rénostyl : les travaux d’isolation thermique devenus obligatoires dans la rénovation de l’habitat !

Rénostyl : les travaux d’isolation thermique devenus obligatoires dans la rénovation de l’habitat !

10 novembre 2018 Non Par renostyl13

Depuis le premier mois de l’année 2017, un dispositif oblige tous les propriétaires d’une maison à effectuer des travaux d’isolation thermique dans le cadre d’une rénovation de grande envergure portant sur la totalité ou une partie de leur habitat principal. Une nouvelle mesure concerne sans doute plusieurs logements non seulement dans le département de la Loire-Atlantique, mais aussi dans toute la France, il est ainsi très important de connaître ces aboutissants et ces tenants.

Des travaux d’isolation thermique, une obligation pour qui ?

rénosatyl, nantes

Rénostyl, spécialiste de la rénovation de l’habitat à Nantes

Tout d’abord, l’État décide de mettre en œuvre ce nouveau dispositif dans le souci principal d’améliorer le système d’isolation thermique dans tout le territoire de l’hexagone. En effet, plus de 20 millions de maisons sont exclusivement mal isolées en France, rapporte Rénostyl spécialiste rénovation de l’habitat. Dans ce sens, les travaux d’isolation thermique initiés par ce nouveau décret ont pour but ultime de perfectionner la performance énergétique des logements anciens faisant l’objet d’une rénovation importante.

À ce sujet, ce type de travaux devient alors obligatoire dès lors que le bâtiment en question est soumis à un ravalement de façade. Plus précisément, les travaux d’isolation thermique sont obligatoires au cas où la pose d’un nouveau parement, le remplacement d’enduit réalisé par l’entreprise Rénostyl touche au moins 50 % de la façade. En outre, le propriétaire du logement est aussi obligé de modifier le système d’isolation thermique de leur maison dès lors qu’il procède à une réfection de la moitié ou plus de la toiture. Par ailleurs, l’État oblige également ces types de travaux dans le cadre d’un réaménagement de locaux ou logements de plus de 5 m².

Les dérogations possibles de cette nouvelle mesure

Devant le souci de nombreux propriétaires qui craignent le risque d’augmentation de leurs factures et dépenses occasionnées par les travaux, le nouveau dispositif prévoit alors certaines dérogations. À ce propos, les travaux d’isolation thermique du type « embarqués » ne sont pas obligatoires au cas où la rénovation abîme l’aspect intérieur ou extérieur du bâtiment en question. Le propriétaire peut également déroger dans le cas où l’intervention présente des impacts sur la préservation du patrimoine. À part, cela, le décret ne peut aussi être appliqués dès lors que des soucis financiers subsistent. Par ailleurs, au cas où l’installation d’un nouveau système d’isolation thermique extérieure engendre un retour sur investissement durant plus de 10 ans, le propriétaire du logement en question a tout à fait le droit de déroger au décret.

Les travaux d’isolation thermique appuyés par l’État

Il va sans dire que la réalisation des travaux d’isolation thermique obligatoires entraîne des dépenses considérables pour le propriétaire. Dans ce sens, l’état prévoit à ce dernier des aides financières pour alléger les coûts impliqués tout au long des travaux. À ce sujet, le propriétaire de l’habitat peut alors solliciter un crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE pouvant couvrir plus de 30 % des dépenses totales du réaménagement, y compris le coût de la main-d’œuvre et le prix des divers équipements. Sous une condition de ressource, il peut également bénéficier d’aides supplémentaires en provenance de l’ANAH ou agence nationale de l’habitat ou par le biais d’un éco-prêt à taux zéro.